Canada/Suisse/Voir.ca

« A Wink and a Smile »: la conquête burlesque

ARTS | CINÉMA / gary.drechou@gmail.com

Avez-vous quelque chose en vous de Miss Indigo Blue?

Ne riez pas. En 2009, il existe encore un « Ouest sauvage » que plusieurs rêvent secrètement de conquérir: le corps! À celles et à ceux-là, je recommande chaudement A Wink and a Smile – The Art of Burlesque, le documentaire de Deirdre Allen Timmons présenté jusqu’à jeudi au cinéma du Parc.

Débarqué benoîtement sur le lieu du crime, j’ai espéré un instant tomber sur les « gros bonnets » du burlesque (ou new burlesque), ce mouvement érotico-artistique lancé aux États-Unis à la fin du siècle: je veux parler des Valentina Violet, Blanche Alix, Kiten DeVille, Mimi Le Meaux, Sugar Da Moore, Miss Scarlet Diamond, Cerise Diva Champomy, et autre Dita Von Teese.

Un instant seulement, car, tout compte fait, j’ai vu mieux.

« Ten women. One stage. Zero inhibitions. »

Voilà pour l’accroche à l’américaine.

« Mélange intoxicant de réflexions personnelles et de comportements publics, A Wink and a Smile expose plus que le corps humain en mettant en valeur le sexe, le pouvoir et l’identité sociale. Le film raconte la vie de dix femmes « ordinaires » qui font quelque chose d’extraordinaire: apprendre la danse burlesque et le strip-tease. »

Voilà, grosso modo, le topo à l’européenne.

Comme quoi on n’est jamais à l’abri des bonnes surprises.

Les dix héroïnes du film ne sont pas « ordinaires », et c’est précisément ce qui empêche A Wink and a Smile de sombrer tout à fait dans les travers de la téléréalité raccoleuse. Combattantes de la liberté, voluptueuses guerrières (partant contre Père et mères à l’assaut de leur corps), les élèves de Miss Indigo Blue et de l’Académie du burlesque de Seattle méritent sans doute une palme. Pourquoi pas celle du féminisme? Après tout, lorsqu’elles « prennent » finalement la scène après six semaines de dur labeur, des pastilles sur les seins mais du courage plein les mains, personne, mais alors vraiment personne ne peut résister à ces dix Beautés Affirmées (ô désespoir).

Sceptiques? Allez donc voir le film! Vous apprendrez comme moi que, même s’il nous vient des États-Unis, le burlesque n’est pas seulement l’art de magnifier le bourrelet.

DIAPORAMA: A Wink and a Smile © Golden Echo Films, LLC

Ce diaporama nécessite JavaScript.

[Certains droits sont réservés]

Publicités